Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre
Articles récents

Des habitats à protéger pour les abeilles sauvages

23 Mars 2017 , Rédigé par Dan Failler

Les milieux ouverts, sableux, avec une faible couverture végétale sont propices au développement des colonies d'abeilles sauvages.

Le parc des Hautes Bruyères, une ancienne carrière de sable, accueille diverses bourgades de ces abeilles.

Un patrimoine à conserver et à maintenir.

 

Une gestion ciblée est indispensable pour maintenir cette biodiversité remarquable et ordinaire à la foi. Ici le dénuement de la butte est un exemple de réaménagement favorable à ces espèces, réussi par les gestionnaires du parc.
Une gestion ciblée est indispensable pour maintenir cette biodiversité remarquable et ordinaire à la foi. Ici le dénuement de la butte est un exemple de réaménagement favorable à ces espèces, réussi par les gestionnaires du parc.
Une gestion ciblée est indispensable pour maintenir cette biodiversité remarquable et ordinaire à la foi. Ici le dénuement de la butte est un exemple de réaménagement favorable à ces espèces, réussi par les gestionnaires du parc.
Une gestion ciblée est indispensable pour maintenir cette biodiversité remarquable et ordinaire à la foi. Ici le dénuement de la butte est un exemple de réaménagement favorable à ces espèces, réussi par les gestionnaires du parc.
Une gestion ciblée est indispensable pour maintenir cette biodiversité remarquable et ordinaire à la foi. Ici le dénuement de la butte est un exemple de réaménagement favorable à ces espèces, réussi par les gestionnaires du parc.

Une gestion ciblée est indispensable pour maintenir cette biodiversité remarquable et ordinaire à la foi. Ici le dénuement de la butte est un exemple de réaménagement favorable à ces espèces, réussi par les gestionnaires du parc.

Lire la suite

Protection de la nature

22 Mars 2017 , Rédigé par Dan Failler

La faune et la flore sauvages constituent un patrimoine naturel d'intérêt majeur qui doit être préservé et transmis aux générations futures.

La convention de Berne à pour but d'assurer la conservation de la vie sauvage et des milieux naturels en Europe.

Les deux passereaux ci-dessous sont protégés par cette convention.

( Photographiés au jardin le 22 mars)
Le troglodyte mignon, le plus petit de nos passereaux mais aussi celui qui chante le plus fort.
Le troglodyte mignon, le plus petit de nos passereaux mais aussi celui qui chante le plus fort.

Le troglodyte mignon, le plus petit de nos passereaux mais aussi celui qui chante le plus fort.

le pouillot véloce, plutôt silencieux en cet fin mars.
le pouillot véloce, plutôt silencieux en cet fin mars.

le pouillot véloce, plutôt silencieux en cet fin mars.

Lire la suite

Abeilles sauvages

15 Mars 2017 , Rédigé par Dan Failler

Dans l'évolution des insectes, les abeilles avaient un mode de vie solitaire initialement. Puis se sont socialisées pour constituer des colonies.

Ce mode de vie solitaire est toujours valable pour la majorité d 'entre elles.

Voici une espèce du genre Halictus ou Lasioglossum qui émerge du sol en ce mois de mars au parc des Hautes Bruyères.
Abeilles sauvages
Abeilles sauvages
Abeilles sauvages
Lire la suite

Le moineau friquet

15 Mars 2017 , Rédigé par Dan Failler

Regardez bien ce moineau car il devient rare en Ile-de-France.

L'observer est un privilège et une chance pour les promeneurs et les jardiniers du parc des Hautes Bruyères.

Le couple est formé et déjà occupé à nicher en ce mois de mars.
Le couple est formé et déjà occupé à nicher en ce mois de mars.
Le couple est formé et déjà occupé à nicher en ce mois de mars.
Le couple est formé et déjà occupé à nicher en ce mois de mars.
Le couple est formé et déjà occupé à nicher en ce mois de mars.

Le couple est formé et déjà occupé à nicher en ce mois de mars.

Lire la suite

Les butineuses

15 Mars 2017 , Rédigé par Dan Failler

Cent quarante million d'années que les abeilles et les plantes à fleurs se connaissent et s'harmonisent avec des individus toujours renouvelés.

Les fleurs nourrissent les abeilles et les abeilles en se nourrissant pollinisent les fleurs. Le nectar et le pollen sont rapportés à la ruche.
Les fleurs nourrissent les abeilles et les abeilles en se nourrissant pollinisent les fleurs. Le nectar et le pollen sont rapportés à la ruche.
Les fleurs nourrissent les abeilles et les abeilles en se nourrissant pollinisent les fleurs. Le nectar et le pollen sont rapportés à la ruche.
Les fleurs nourrissent les abeilles et les abeilles en se nourrissant pollinisent les fleurs. Le nectar et le pollen sont rapportés à la ruche.

Les fleurs nourrissent les abeilles et les abeilles en se nourrissant pollinisent les fleurs. Le nectar et le pollen sont rapportés à la ruche.

Lire la suite

Le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)

29 Janvier 2017 , Rédigé par Dan Failler

Un oiseau qui porte bien son nom vernaculaire surtout quand il fait froid dans les parcs.

Mais Arthur, plus que les autres est très familier. Il ne craint pas la présence humaine et étonnement le chat de la maison ne cherche pas à le croquer.

C'est sans objectif de rapprochement que ce portrait a été réalisé (60 cm).

Quand même, méfie-toi des hommes, petit passereau ! 

Le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)
Le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)
Le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)
Lire la suite

Des oies et des pies

26 Janvier 2017 , Rédigé par Dan Failler

Au bord du lac de Créteil.

La pie (photo 2) aurait donc une chauve-souris dans ses pattes  ?
La pie (photo 2) aurait donc une chauve-souris dans ses pattes  ?
La pie (photo 2) aurait donc une chauve-souris dans ses pattes  ?
La pie (photo 2) aurait donc une chauve-souris dans ses pattes  ?

La pie (photo 2) aurait donc une chauve-souris dans ses pattes ?

Lire la suite

Héron cendré

25 Janvier 2017 , Rédigé par Dan Failler

Avec le froid, il doit parfois intégrer les centres urbains pour trouver sa nourriture là où le gel a moins de prise.

Ce héron un peu méfiant est tout de même obligé de réduire les distances de sécurité pour trouver sa pitance poissonneuse.

 

Nous sommes à Cachan sur le tracé de la Bièvre.

 Les villes sont parfois des refuges temporaires pour la nature sauvage.
 Les villes sont parfois des refuges temporaires pour la nature sauvage.

Les villes sont parfois des refuges temporaires pour la nature sauvage.

Lire la suite

Battre le rappel !

28 Décembre 2016 , Rédigé par Dan Failler

Histoires d'abeilles du mois de mai : essaimage et rappels

 

Le mondes des abeilles est celui des odeurs. les phéromones diffusées par la reine ou les ouvrières par exemple sont souvent des messages pour l'ensemble de la colonie.

Dans la majorité des cas ce sont des messages de recrutement ou de rassemblement qui permettent ceci :

Battre le rappel !

puis comme ci-dessous, l'essaim est déposé dans une ruche, les ouvrières, grâce à une glande "diffuseur de parfum" située au bout de l'abdomen, (la glande de Nasanov) envoient des messages de rassemblement.

Les phéromones sont diffusées grâce aux battements des ailes. Cette position "cul en l'air" est caractéristique des abeilles domestiques. On dit qu'elles "battent le rappel" pour se regrouper autour de leur reine. 

Battre le rappel !
Battre le rappel !
Battre le rappel !
Battre le rappel !
Battre le rappel !
Lire la suite

Le nid des frelons

14 Décembre 2016 , Rédigé par Dan Failler

On se demandait tout l'été, en observant les frelons au thorax noir, se servir en abeilles Apis mellifera, "mais où se cachent-ils ?"

Les feuilles des arbres ont presque toutes disparu. Les nids de la sous-espèce du frelon Vespa velutina nigritorax, surnommé le frelon asiatique, deviennent visibles.

Et même très visibles si on lève la tête.

Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.

Des nids faciles à repérer en cette saison.

Aujourd'hui le 14 décembre 2016 avec le soleil plutôt rasant et colorant Les nids se détachent parfaitement dans les arbres. J'en découvre trois sur la commune de l'Haÿ-les-Roses. Les constructions en papier mâché sont éloignées des habitations et même plutôt à l'écart des lieux fréquentés par les piétons.

La biodiversité se modifie dans le Val de Bièvre et la question des espèces invasives est de plus en plus d'actualité. Cela se passe sous nos yeux,  la présence de ces nids en 2016 est un bel exemple.

Les abeilles domestiques sont une cible pour ce carnivore. Il serait sans doute passé inaperçu sans sa présence devant nos ruches pendant l'été.

Les abeilles à miel sont un joyau de la nature sur lequel nous avons fait main basse depuis des millénaires. Nous n'aimons pas les prédateurs. En d'autres temps ce furent les rapaces qui avaient ce statut...

Nos pollinisatrices, déjà mal en point par nos activités humaines qui portent atteinte à la biodiversité et donc à leurs ressources, sont encore davantage affaiblies par les prélèvements de la bête invasive.

On sait maintenant qu'ils viennent de régions situées à l'autre bout du monde qui possèdent le même climat tempéré. Quelles sont les relations avec leurs abeilles locales et quelles abeilles ?

Il y a encore peu de temps c'étaient les perruches à collier qui nous envahissaient. Elle font désormais partie du paysage. Il semble qu'elles ne portent pas atteinte à nos biens et ne subissent donc aucune maltraitance. Ouf ! Pour le frelon c'est une autre histoire, en attendant la guerre fait rage....

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>